Rome 2014

(cliquez sur le format de la photo (ex : 1600 × 1067) au dessus de la photo pour la voir en grand)

3 jours à Rome..

Jour 1 : Voyage, voyage, nous arrivons vers 16h sur Rome après un enchainement de tram, train, car, avion, train. L’hôtel n’étant pas très loin de la gare, nous décidons de nous y rendre à pieds.. En longeant le Tibre, erreur fatale. J’ai l’impression d’être dans un bidon-ville, il y a un alignement de vendeurs de matos pour moto/vélo tout le long, rien pour les piétons et des voitures qui roulent à toute balle. Bref, nous arrivons, s’en suit la traditionnelle sieste post-voyage. Nous ressortirons dans la soirée pour manger (mes premières pâtes aux coques !) et pour se balader un peu dans Trastevere, petit village dans la ville et que nous ne verrons pas de jour pour cause de flemmingite aiguë.

Jour 2 : Nous avons rendez-vous avec le Vatican à 9h. P’tit déj à l’hôtel, attrapage de bus 23 (attention, beaucoup de rues sont en sens interdit). Au loin, le pont Saint Ange, bordé de statues. Hop, voilà la Basilique Saint Pierre. Déserte. Barrière tout le long, police, presse. Ah oui, le président US est à Rome aujourd’hui. Nous longeons le Vatican pour trouver l’entrée des musées. Au passage, nous nous faisons alpaguer 1288237 fois par des rabatteurs qui veulent nous fourguer des visites guidées, des billets coupe-file. Sans parler des vendeurs à la sauvette qui s’adaptent parfaitement aux conditions climatiques : Il pleut ? Ils ont des parapluies ! Il y a du soleil ? Ils ont des lunettes de soleil ! Fantastiquement chiant. Bref, nous sommes bien content avec nos billets coupe-files achetés sur le site du Vatican (eh oui !), pas d’attente ! Passage par un poste de sécurité, obligation de laisser les sac à dos à la consigne, ça ne rigole pas ! Ensuite, commence la course ! Objectif : Voir la chapelle Sixtine en premier, il existe un chemin « court » pour ça. Ça permet d’éviter la marée humaine et vu le monde qu’il y a dans le hall du musée, ce n’est pas du luxe ! Je m’attendais à un dôme à dominante bleue, finalement c’est une pièce toute en longueur, intégralement peinte dans laquelle se perd la fameuse scène que tout le monde voit quand on dit « chapelle Sixtine ». Bref, hermétique à la peinture que je suis, la contemplation du sol me fascinera plus. Folklore local, un prêtre nous invite à faire une prière et à nous confesser. Attention, interdiction de prendre des photos dans la chapelle, les carabinieris veillent !

Ensuite, on repart tranquillement pour la visite du musée en lui même.

A la sortie, il pleut, il y a une queue de 2903 km devant la basilique, nous n’avons pas envie d’attendre. L’après-midi, nous avions prévu de nous balader dans le centre.. La pluie nous contraindra à rentrer faire la sieste à l’hôtel. Nous sommes en vacances après tout !

Jour 3 : Rendez-vous au Colisée à 9h40 pour une visite guidée des sous-terrains et du 3e étage qui ne sont pas ouverts au public pour le moment. Les fouilles sont toujours en cours donc au final, la zone est assez restreinte. Ça reste très intéressant de voir à peu près comment ça pouvait fonctionner « à l’époque ». Nous aurons droit, en exclusivité mondiale, de voir des traces de peinture et de graffiti (« VINO », comme l’a dit notre guide, rien n’a changé !) au 3e étage ce qui laisse à penser qu »il était lui aussi entièrement décoré bien que destiné à la basse population.

Direction, forum romain et Palatin. Nouvelle erreur fatale : Nous pensions prendre un audio-guide, eh bien non ! Il fallait le prendre au Colisée ! (L’entrée au Colisée comprend celle du Palatin/Forum) Bon, tant pis, ça sera visite sans explications. Nous arrivons face à l’arc de Titus, somptueusement décoré ! Forum romain : Des restes de temple, de basilique. Ce sont des ruines mais nous n’avons pas trop de mal à imaginer la grandeur des bâtiments lorsqu’on voit les gigantesques colonnes qui se dressent vers le ciel. Ensuite, nous remontons vers le Palatin, là où Rome aurait été fondée ! Là encore, il faut de l’imagination.

Retour à l’hôtel pour une courte pause logistique et nous allons enfin dans le centre ! Fontaine Trevi, noire de monde, nous ne tenterons même pas de nous approcher pour jeter une pièce. Panthéon, noir de monde et de pollution, nous faisons rapidement le tour de l’église. Piazza Novana, noire de vendeurs à la sauvette, heureusement, un guitariste enchantera nos oreilles ! Nous passons par la Piazza Colonna qui est étrangement déserte. Pourtant la colonne  est très impressionnante. Elle est entièrement sculptée à la gloire de Marc Aurèle, sa vie, son œuvre. Passage par l’ambassade de France, Palazzo Farnese qui ne présente pas grand intérêt depuis l’extérieur (l’intérieur est, parait-il, magnifique).

Jour 4, jour du départ. Nous passerons la matinée au cimetière protestant de Testaccio, plein de charme et reposant. Dans le fond, la Pyramide de Caius Cestius, à la mode égyptienne. S’en suit la course au train, avion, car..

Au final, ce qu’il faut retenir : Les romains idolâtrent les Smart et conduisent comme des sauvages. Je n’ai pas été charmé par cette ville. Le côté historique de la chose est cependant très intéressant et fascinant. Y’a des pavés partout. Je n’aime pas les pavés.

One comment

  1. Pingback: Rome 2014 | Alice-Corporation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *