Chine (Pékin) 2016

Pour aller en Mongolie, il fallait passer par Pékin et une longue escale.. Nous avons donc poussés la chose et exploités au maximum l’exemption de visa de 72h qu’offre la Chine (attention, il y a quelques conditions quand même !) Mon rêve a donc été réalisé, j’ai mis les pieds sur la Grande Muraille de Chine, spectaculaire !

Jour 1 : Après l’éternel train-avion-train qui dure environ 1000 ans, nous voilà donc à Pékin ! C’est une ville gigantesque, pleine de gens, polluée mais curieusement facile à vivre. J’ai choisi un hôtel dans le hutong de Mao’er. Les hutongs sont des quartiers populaires, avec des petites maisons sur cour, très pittoresques et traditionnels. Point de grands immeubles ou de belles boutiques. Parfait pour s’immerger directement dans la culture chinoise (pékinoise). Pas dépaysant pour 2 sous, j’ai eu l’impression de me retrouver au quartier à Yaoundé.. Les odeurs, les petites échoppes de bouffe partout, les « boutiques » où on trouve le strict minimum, le système D, l’entre-aide.. Vraiment, ce hutong m’a rappelé Yaoundé, c’était très curieux comme sentiment.. Pour ce premier jour, on se contentera de se balader dans le quartier.

Photos de monsieur :

Jour 2 : Le grand jour, ZE BIG DAY ! Le jour de la muraille ! Le temps imparti étant réduit, on va sur la section de Mutianyu, à 90 bornes de Pékin, compromis entre la section la plus proche de Pékin mais aussi ultra touristique et une section un peu plus lointaine, plus « authentique » mais aussi difficile d’accès. Il fait un temps magnifique, la muraille est grandiose, c’est juste à couper le souffle, se dire que ça a été construit à la main, quand on voit la taille des blocs de pierre, la masse de l’édifice et le paysage vallonné.. Et qu’on sait qu’elle fait 20.000km en tout (aux dernières nouvelles, vu que ça évolue régulièrement). Et qu’on est en train de marcher dessus.

Photo de monsieur :

Jour 3 : Au programme : Place Tian’anmen, Cité Interdite et Temple du Ciel. Déjà, contrôle de sécurité juste pour pouvoir accéder à la place. On se dit, bon, d’abord le gros morceau aka la Cité Interdite, on fera la place après. Erreur fatale, la sortie de la Cité Interdite se trouve à l’auuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuutre bout, loin là bas et si on veut voir la place en gros, faut faire tout le tour. Le truc fait 72ha, ça sera pour une autre fois ! 9.999 pièces d’après la légende, 8.704 d’après les scientifiques. Comme souvent, c’est frustrant, on ne voit que l’extérieur des bâtiments, ou l’intérieur  converti en salle d’exposition mais rien d’authentique. Belle balade quand même !

L’après-midi, direction le temple du Ciel, originalité, il est circulaire mais ça reste un temple quoi. C’est joli. Pour y accéder, on passe un… jenesaispascommentl’appeler, un chemin couvert où les gens se réunissent pour jouer, discuter, vivre, se réunir, faire de la musique.. C’est paisible et reposant. Les chinois profitent et les touristes déboulent à toute vitesse pour accéder au temple. Au retour, on se pose nous aussi, interlude musicale, une chorale répète ce qui ressemble à des cantiques, c’est curieux mais agréable (nous ne refusons jamais un interlude musicale quand il se présente !) Le temps s’arrête en quelque sorte jusqu’à ce qu’un groupe de touristes débarquent, les prennent en photo et les applaudissent. Heureusement, il faut aller voir le temple donc ils ne s’éternisent pas et le calme revient.

[Mongolie]

Jour.. 14 : Nouvelle escale à Pékin, on ira faire un tour dans la rue Wangfujing, une rue commerçante jumelée avec les Champs Élysées, eh oui. Objectif, voir autre chose, un Pékin un peu plus moderne. Curieux mélange de centres commerciaux, de boutiques de luxe et de boutiques moins luxueuses. Sur le côté, un marché nocturne où se vendent des choses soit disant comestibles. Moué, j’ai un doute.

Photos de monsieur :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *